Lettre d’Éliot

Bonjour,

Je me nomme Éliot Grondin, je viens tout juste d’avoir 17 ans et je fais partie de l’équipe Nexgen en Snowboard Cross. Je viens de terminer mon 5eme secondaire en ligne avec l’Académie des Estacades de Trois-Rivières pour faciliter la consolidation sport-études. Mis à part le Snowboard Cross, j’adore faire du vélo de montagne autant en loisir qu’au niveau compétitif, je fais aussi de la planche à roulette, de la course à pied, du BMX, du hockey sur glace extérieure et tout autre sport de plein air.

Mon rêve est de gagner l’OR aux Olympiques. Je suis très compétitif, je carbure aux défis. Je suis passionné par mon sport et je suis déterminé à mettre en place tout ce qu’il faut pour atteindre mes objectifs et réaliser mon rêve. Mon sens de l’organisation, mon autonomie et ma persévérance sont des atouts qui me permettront d’aller toujours plus loin.

J’ai débuté la planche à neige à l’âge de quatre ans et la compétition à l’âge de huit ans. À dix ans, je compétitionnais déjà dans la catégorie des 12-14 ans sur le circuit de la Coupe Québec et je montais très souvent sur le podium. À 13 ans, j’ai tout remporté sur le circuit de la Coupe Québec. J’ai même remporté l’OR aux Championnats canadiens catégorie U15 qui avaient lieu à Big White, en Colombie-Britannique. À 14 ans, toujours sur le circuit Coupe Québec, je suis monté de deux catégories supérieures pour plus de défis, soit la catégorie OPEN 20 ANS et PLUS. J’ai su me démarquer en remportant le cumulatif de la Coupe Québec chez les 20 ans et plus à seulement 14 ans. J’ai aussi conservé mon titre de champion canadien catégorie U15. De plus, j’ai remporté le cumulatif du circuit USASA dans l’État de New York catégorie 14-15 ans.

À 15 ans, j’ai enfin fait mon entrée sur les circuits FIS (Fédération internationale de ski) et NORAM (Nord- Américain). C’est sur ces circuits qu’on accumule des points afin d’avoir un jour accès aux Coupes du Monde. C’est la liste des points FIS qui détermine notre position provinciale, canadienne et internationale. À l’hiver 2017, mes objectifs étaient de faire des podiums en Coupe Québec (catégorie OPEN 20 ans et plus) et sur le circuit FIS. Sur le circuit NORAM, je visais une constance avec des tops 16 et au moins un top 8 durant la saison. Ce qui signifie me rendre au moins une fois en petite finale. De plus, je me voyais faire un top 5 canadien aux Championnats canadiens Junior (15-19 ans) et un top 16 aux Championnats canadiens senior (15 ans et plus). Comme vous pourrez le constater dans le tableau des résultats un peu plus loin, j’ai plus qu’atteint mes objectifs. Dès ma première course NORAM qui avait lieu à Tremblant, j’ai fait le meilleur temps de qualification et j’ai terminé 6e les deux jours. Ce qui m’a valu assez de points FIS pour me faire inviter parmi les 6 meilleurs juniors canadiens aux Championnats Juniors Mondiaux qui avaient lieu à Klinovec, en République tchèque. Je suis revenu de ces championnats 7au monde chez les juniors et 5e à la course par équipe. J’ai obtenu les meilleurs résultats canadiens chez les garçons.

Au retour des Junior Mondiaux, je me suis envolé pour Big White en Colombie-Britannique. J’ai pris part à ma première course FIS à vie où j’ai remporté l’OR. Quelques jours plus tard, toujours à Big White, j’ai remporté ma deuxième médaille de Bronze sur le circuit NORAM, ce qui m’a valu le privilège de participer à ma première Coupe du Monde qui avait lieu à Veysonnaz en Suisse. Il y a seulement 5 places disponibles pour les hommes canadiens sur ce circuit tant convoité et j’y ai eu droit à seulement 15 ans. Une saison remplie d’imprévus.

Avant de me rendre à cette Coupe du Monde, j’ai participé aux Championnats provinciaux qui avaient lieu à ma montagne: le Mont-Orignal du Lac-Etchemin. J’ai remporté l’OR les deux jours sur le circuit FIS. Je suis donc parti en Suisse seul avec mon entraîneur Nicolas Desmarais. Ma première journée d’entraînement dans un parcours de Coupe du Monde s’est déroulé à merveille. Je me sentais bien et j’aimais la grande vitesse (90 km/h, vitesse maximale) que le parcours pouvait enfin me procurer. Mon entraîneur et moi étions confiants que je puisse me qualifier parmi les 48 meilleurs le jour des qualifications. Malheureusement, une mauvaise chute est survenue en entraînement le matin juste avant les qualifications. Je me suis cassé le radius et déplacé le cubitus. Ma saison de snowboardcross a donc pris fin en Suisse cette année-là. J’en ai profité pour regarder la course de près, ce sont quand même les meilleurs au MONDE.

Cet hiver, à seulement 16 ans, j’ai réussi à me qualifier pour participer à toutes les courses du circuit de Coupe du Monde et même de me faire inviter aux JEUX OLYMPIQUES de Pyeongchang. J’ai pris beaucoup d’expérience cette saison et mes résultats en coupe du monde se sont vraiment améliorés en fin de saison en terminant avec deux top 15. Dont, une 11ème place à Veyssonaz où j’ai pris ma revanche contre la montagne qui m’a cassé le poignet. J’ai aussi remporté les titres de champion canadien junior et senior à Big White en Colombie-Britannique.  Pour terminer la saison, j’ai remporté l’argent au championnat américain senior. Une très belle saison encore une fois qui me permet de croire en mon rêve de médaille d’or Olympique.

Je suis fier de tout ce que j’ai accompli cet hiver et je suis déterminé plus que jamais à revenir en force l’an prochain. La saison prochaine, j’ai l’intention de faire les camps d’entraînements avec l’équipe canadienne et participer à toutes les coupes du monde encore une fois. J’aimerais me qualifier pour les championnats du Monde junior et senior. Je veux continuer de prendre de l’expérience et m’améliorer afin de devenir le meilleur de mon sport d’ici quelques années.

Comme vous le voyez, ce ne sont pas les défis qui manquent, mais bien le budget. Ma saison devrait s’élever à environ
62 000$. J’ai besoin de me faire valoir pour éventuellement gagner ma place sur l’équipe canadienne afin de générer moins de frais possible. C’est maintenant que vous pouvez faire la différence dans mon cheminement d’athlète en me commanditant.

Je tiens à vous remercier de votre temps et investissement.