Des athlètes pour promouvoir l’hiver à Québec

Par
Dans Article
TOURISME. L’Office du tourisme de Québec (OTQ) et l’organisme Excellence sportive Québec-Lévis (ESQL) ont choisi quatre athlètes de la région de Québec pour faire rayonner la féérie hivernale de Québec. Pour les trois prochaines années, Éliot Grondin (snowboardcross), Audrey McManiman (snowboardcross), Laurence St-Germain (ski alpin) et Laurent Dubreuil (patinage de vitesse longue piste) chanteront les louanges de l’hiver à Québec à l’étranger.  

Pour Éric Bilodeau, directeur des communications à l’OTQ, il est temps de vanter les mérites de la saison hivernale à l’étranger. «Il y a définitivement un engouement chez les touristes pour l’hiver à Québec. C’est notre ADN et il n’y a pas meilleur ambassadeur que quatre athlètes prometteurs qui possèdent déjà des feuilles de route internationales impressionnantes pour vanter l’hiver de chez nous.»

Athlète enthousiaste

Pour Éliot Grondin, il n’était pas question de refuser l’invitation. «J’ai une belle relation avec l’ESQL. Quand ils m’ont demandé de devenir ambassadeur, j’ai tout de suite accepté. C’est très flatteur. Québec est déjà très bien perçue à l’étranger. La grande différence avec les villes européennes est que les gens sont très hospitaliers et chaleureux. Même si nos montagnes sont plus petites, il n’y a pas beaucoup d’endroits où tu peux profiter de l’attrait d’une ville et 30 minutes plus tard être sur les pistes de ski. En Europe, ce sont souvent des villages en montagne qui accueillent les compétitions», mentionne le jeune homme de 18 ans.

Expérience olympique

L’adepte du snowboard travaille très fort avec son préparateur physique, Gabriel Bouchard-Vincent, afin d’être prêt pour les prochains Jeux olympiques de Pékin, en 2022. «J’ai participé aux Jeux de Pyeongchang à 16 ans. C’était un peu une surprise et ça m’a permis de vivre l’expérience très jeune. Je vise maintenant de monter sur le podium. Je vais continuer à prendre de la maturité physique, car je n’ai pas terminé de me développer. Cependant, je suis déjà beaucoup plus solide sur ma planche après avoir ajouté 15 livres de muscles cet été. Quand il y a du contact pendant les courses, ce n’est plus moi qui tombe», précise l’athlète qui affiche une belle confiance à mi-chemin de son cycle olympique.

Critères précis

Pour le directeur général de l’ESQL, Côme Desrochers, les quatre ambassadeurs choisis ne sont pas seulement bons dans leurs disciplines respectives. «Il y a le palmarès sportif, mais ils ont tous une belle personnalité et c’est ce qu’on recherchait. Ils représentent la prochaine génération qui aura du succès. On sait que les athlètes de la région de Québec ont toujours bien performé sur la scène internationale avec les Gaétan Boucher, les frères Laroche ou le duo père-fils des Harvey. Ils feront rayonner la Ville de Québec et son hiver à l’étranger.

 

Lire la suite ici.
Crédit : Québec Hebdo