Le planchiste Éliot Grondin à l’école des Jeux

 Dans Article

BOKWANG — À 16 ans, il aurait normalement dû se trouver en classe, pour suivre un cours de français, mathématiques ou autres matières du genre. Mais le planchiste Éliot Grondin est allé à une autre école, cette semaine, soit celle des Jeux olympiques!

L’adolescent de Sainte-Marie de Beauce pouvait se donner la note de passage pour son baptême olympique. Il a été éliminé dans la ronde des huitièmes de finale en snowboardcross, course qu’il a brièvement menée avant de perdre le contrôle dans les airs. Il a pris le 36e rang sur 39 participants.

Il s’est quand même offert un petit passage au fil d’arrivée, saluant la foule avec son poing sous les encouragements.

«Ça se déroulait bien jusqu’à ce que je fasse une erreur qui m’a coûté la course. Mais bon, je suis quand même content de ne pas m’être fait mal. Ça aurait pu être pire», confiait le plus jeune athlète masculin de l’équipe canadienne aux Jeux de PyeongChang.

À son étonnement, Éliot s’est retrouvé devant dès le début de la course, mais il a perdu le contrôle de sa ligne aux trois quarts de la descente. Et lors d’un saut, il s’est retrouvé «un peu tout croche dans les airs.

«J’ai eu un bon départ, ça m’a surpris d’être en avant en partant. J’ai essayé de garder le momentum, je me suis fait dépasser à quelques endroits, j’attaquais avec plus de vitesse que les autres. Je ne peux pas vous dire comment, mais j’ai atterri un peu croche à terre. Sur le coup, je n’étais pas trop sûr ce qui se passait, je ne savais pas trop où j’étais dans les airs. Mais je ne me suis pas cogné la tête, j’aurais pu me faire mal. Je suis correct, mais demain, je vais sûrement avoir mal un peu partout…»

Lire la suite ici.
Crédit : LeSoleil

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Eliot Grondin
inscription à l'infolettre
ErrorHere