Le planchiste Éliot Grondin fait la fierté du mont Orignal

 Dans Article

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées au mont Orignal, à Lac-Etchemin mercredi soir, pour assister au premier parcours olympique d’Éliot Grondin en snowboard cross. L’aventure du jeune planchiste s’est terminée par une chute en huitième de finale.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Le Beauceron de 16 ans a connu un bon départ, mais n’a pu rester debout sur sa planche en fin de course ce qui l’a écarté des quarts de finale.

« J’ai trouvé qu’il s’est battu tout le long. Il a fait vraiment une belle course selon moi. Il a fait tout ce qu’il pouvait. Il est tombé. J’espère juste qu’il ne s’est pas fait mal », a réagi sa mère Mélanie Turcotte après l’épreuve.

Mme Turcotte rappelle que sa participation aux jeux de Pyeongchang a été une « surprise » et qu’Éliot Grondin pourra se reprendre à Pékin en 2022.

Les proches de l’athlète ont choisi le mont Orignal puisque le jeune de Sainte-Marie, en Beauce, s’y entraîne depuis l’âge de 10 ans.

Lire la suite ici.
Crédit : Radio-Canada

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Eliot Grondin
inscription à l'infolettre
ErrorHere