Nomination au Gala Athlète 2017

 Dans Article

Parmi les 200 candidatures épluchées en vue du Gala de l’athlète de l’année 2017, 60 finalistes ont été dévoilés et seulement 12 seront récompensés. Avec un nombre grandissant de performances magistrales à analyser, le casse-tête annuel du comité de sélection continue de se complexifier en vue de la soirée du 24 mai.

Les neuf grands sages du comité ont décortiqué 20 candidatures de plus que l’an dernier, toutes plus méritoires les unes que les autres. Voilà qui fait dire au président Denis Fortin, qui œuvre pour la cause depuis 25 ans, que ceux qui décident des lauréats s’arrachent plus que jamais les cheveux.
«Par exemple, on a deux olympiennes qui ont décroché des médailles de bronze. Comment on les départage? Dans la catégorie des équipes de l’année, on a quatre clubs qui sont champions canadiens. Lequel tu prends?» a-t-il lancé, perplexe devant cet heureux problème qui témoigne des résultats probants des athlètes et intervenants sportifs des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.

Prises de bec
Environ 350 invités sont attendus à la soirée de reconnaissance, qui sera tenue comme l’an dernier au Complexe Capitale Hélicoptère. Les trois finalistes de chacune des catégories impliquant des athlètes se partageront 35 000 $ en bourses.

«C’est une délégation vraiment exceptionnelle», a souligné d’entrée de jeu M. Fortin. Il faut en arriver à un consensus à force de discussions. Ça devient difficile. On arrive à toutes sortes de compromis. Des fois, ça chauffe! On défend nos positions.»
Prémont, présidente d’honneur
Le Gala sera par ailleurs ponctué de la présence d’une ancienne athlète olympique qui a marqué l’histoire de cette soirée.
Lauréate du titre d’athlète de l’année en 2004 et 2005, la prodige du vélo de montagne Marie-Hélène Prémont a accepté la présidence d’honneur.
«C’est un bel événement où on va mettre l’athlète au cœur de la soirée et c’est ce qui fait la différence. Ce sera une ambiance conviviale. La formule me plaît. Les athlètes vont pouvoir tous se parler sans être confinés à des tables. C’est un peu comme aux Jeux olympiques quand on se rencontre entre athlètes et qu’on sort de notre sport», a expliqué la pharmacienne de métier qui attend un deuxième enfant dans trois mois.

Encan
Afin de favoriser le financement de la soirée, le comité organisateur du Gala a mis sur pied un encan sur internet où il sera possible de miser pour mettre la main sur différents articles d’athlètes. L’encan ouvrira le 17 mai au galadelathlete.encanweb.ca.

Journal du Québec

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Eliot Grondin
inscription à l'infolettre
ErrorHere